Définition de l'audit continu

Qu'est-ce qu'un audit continu ?

Un audit continu est un processus interne qui examine les pratiques comptables, les contrôles des risques, la conformité, les systèmes informatiques et les procédures commerciales sur une base continue.Les audits continus sont généralement axés sur la technologie et conçus pour automatiser la vérification des erreurs et la vérification des données en temps réel.

Un système piloté par un audit continu génère des déclencheurs d'alarme qui signalent les anomalies et les erreurs détectées par le système.

Points clés à retenir

  • L'audit continu nécessite l'évaluation continue des pratiques comptables et des contrôles des risques.
  • Cette pratique d'audit permet d'évaluer en permanence l'efficacité des contrôles.
  • Les audits continus sont le plus souvent utilisés lorsque de nouvelles procédures sont mises en œuvre comme moyen de suivre l'efficacité.

Comprendre les audits continus

Un service d'audit interne a normalement un calendrier défini pour effectuer son travail, qu'il soit mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel.Une personne ou une équipe passe du temps dans chaque domaine pour recueillir des informations, examiner et analyser les données et publier leurs rapports pour la direction et le comité d'audit du conseil d'administration.Un audit continu est mis en œuvre via la technologie, et ces mini-journaux assistent le ou les auditeurs internes entre leurs audits formels réguliers programmés.

Audit continu vs.Audit assisté par ordinateur

L'audit continu ne doit pas être confondu avec l'audit assisté par ordinateur.Dans l'audit assisté par ordinateur, l'auditeur est simplement assisté par la technologie, comme des feuilles de calcul, pour effectuer un audit périodique.L'audit assisté par ordinateur est piloté uniquement par l'auditeur, tandis que l'audit continu est censé s'exécuter automatiquement à des intervalles réguliers et serrés.

Quand utiliser les audits continus

De nombreux audits internes sont effectués des mois après qu'une activité commerciale a eu lieu, mais ces types d'audits pour certains processus sont trop tardifs pour avoir une réelle valeur.Des audits continus sont effectués pour permettre des évaluations des risques et des vérifications de contrôle plus fréquentes ; ils sont le plus souvent utilisés lors de la mise en œuvre d'une nouvelle norme ou procédure.La nature continue de l'audit permet des évaluations plus efficaces et immédiates.

Avantages et inconvénients des audits continus

Un audit continu est bénéfique pour signaler les activités inhabituelles ou non conformes dans plusieurs secteurs d'une entreprise et pour s'assurer que les procédures établies sont suivies.Par exemple, dans le service des comptes fournisseurs, le système d'audit continu pouvait empêcher l'envoi d'un montant non autorisé à un fournisseur.Dans le service comptable ou juridique, il peut vérifier qu'un dépôt requis auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) doit être envoyé avant une date limite.

Avantages
  • Signaler une activité inhabituelle/non conforme

  • Surveillance des cyberattaques

  • Promouvoir l'efficacité

  • Évaluation de la mise en œuvre des nouvelles normes et procédures

Les inconvénients
  • Coûts de la mise en place initiale

  • Risque de dépendance excessive au système

La fonction d'audit continu peut contrôler si les réseaux informatiques de l'entreprise ont été préparés à d'éventuelles cyberattaques.Ces tâches et bien d'autres de l'audit continu favorisent l'efficacité d'une organisation et minimisent ou éliminent entièrement les violations de procédures ou de processus qui pourraient l'exposer à une responsabilité pécuniaire ou légale.

Notamment, les inconvénients d'un audit continu sont les coûts initiaux de mise en place et, peut-être, une dépendance excessive au système dans certains domaines des opérations d'une entreprise où une intervention humaine serait nécessaire.

Quels sont les trois acteurs clés qui bénéficient d'un audit continu ?

Les processus d'audit continu profitent aux principales parties prenantes, notamment le conseil d'administration, la direction et les auditeurs internes.Le conseil d'administration peut être assuré de contrôles internes à l'échelle de l'entreprise grâce à une détection et une surveillance accrues.La direction peut utiliser des informations à jour pour améliorer ses responsabilités quotidiennes.Le service d'audit interne peut résoudre les problèmes plus tôt et corriger les problèmes avant un audit externe.

Quelles sont les sept étapes de l'audit continu ?

Selon le Journal of Accountancy, les sept étapes pour maintenir un audit continu sont :

  1. Établir des domaines prioritaires
  2. Identifier les règles d'audit
  3. Déterminer la fréquence du processus
  4. Configurer les paramètres et exécuter
  5. Gérer les résultats et faire le suivi
  6. Règles de rapport
  7. Évaluer les risques émergents et ajouter au registre

La mise en place d'un processus d'audit continu doit-elle être coûteuse ?

Non, vous pouvez commencer à mettre en place un processus d'audit continu avec des outils simples, comme Access ou Excel.

L'essentiel

L'audit continu peut fournir aux dirigeants, aux conseils d'administration et aux auditeurs internes un flux constant d'informations sur la situation financière d'une entreprise et ses processus commerciaux et de conformité en temps réel.Cela peut être une protection importante contre les cyberattaques et les dépenses qui ne respectent pas les directives de l'entreprise.Il est particulièrement utile lorsqu'une nouvelle norme ou procédure est mise en œuvre.